2013•11•142013•09•04
Photos

Chez moi
2013•09•09

Chez moi,

C'est une partie de moi que l'on m'a demandé de peindre pour ce centenaire. Durant l'évènement, j'étais entouré de grands noms, de grands communicateurs de sensibilité. Il y avait Gérard Boulanger, un des plus grands de notre art, qui, par sa touche lumineuse, représentait Cap-Rouge comme dans mes rêves, en déplaçant les objets et les sujets dans un espace libre mais, formant un tout soit une idée de l'endroit. Tous des artistes d'expérience avec une vision unique et propre à chacun influencés par le vécu et les souvenirs. Ma contribution fut de peindre un portrait de la rue Provencher. Cette rue qui a tellement d'histoire et de charme. J'ai visité beaucoup de rue dans plus de 18 pays... mais celle-ci a une âme. Une mélancolie parfaite sous ciel gris et une aura de paradis au soleil. C'est au bout de cette rue que je me suis marié il y a déjà un an. Je me souviens encore des taches de soleil se mouvant au travers des ombres feuillues sous le vent bientôt froid de l'automne. C'est aussi à cet endroit que j'ai fait ma première exposition de peinture au Gwalarn, il y a 5 ans, mes débuts, mes premières œuvres inspirées de Cap-rouge et de sa rivière. Au bout de cette rue, en montant la côte, on y trouve des vestiges du passé, cette figurine aux allures d'ange qui au fil des années a changé de formes, mais qui a toujours regardé chaque personne qui montait cette côte de l'intérieur de sa grotte. Tout en haut, il y a les immenses pins, dernier survivant de l'ancien monde qu'était Cap-Rouge. J'ai grandi en explorant le fleuve et la rivière, en permanence enveloppée dans une vallée de confort et de calme. J'ai trouvé en cette occasion une piste d'inspiration qui est profondément intime. Je tâcherai pour les prochains mois de vous la partager.


J.